Dvi pada koundinyasana

Rédigé par | Postures, Yoga

Voici une torsion qui défie la force de gravité terrestre. Elle allie la force et l’équilibre.

Dvi pada koundinyasana est une profonde torsion qui va renforcer beaucoup le haut du corps et la ceinture abdominale. Elle ne demande que peu de flexibilité, mais elle est exigeante en terme d’équilibre et de force.
« Dvi » signifie deux, « Pada » veut dire pied ou jambe, et enfin Koundinya était un sage de la famille de Vasistha qui fonda la secte Koundinya Gotra. Cette posture lui est donc dédiée.

Les jambes seront bien droites et presque parallèles au sol.
Le cou est étiré et souple.
Poussez fortement le sol avec les mains pour stabiliser la posture.

La posture pas à pas
Préliminaire : Allez dans la posture Salamba Sirsasana II
1. Agenouillez-vous devant une couverture pliée en quatre (pour votre tête). Placez votre main droite au sol à l’extérieur du genou droit et la main gauche à l’extérieur du genou gauche, en gardant les paumes bien parallèles l’une à l’autre. Toute la paume de la main et les phalanges des doigts sont en contact avec le sol.
2. Avancez les genoux vers la tête et posez le sommet du crane sur la couverture. Tendez les jambes et avancez les orteils le plus près de la tête tout en conservant au maximum le dos droit.
3. Poussez la poitrine vers l’avant et respirez ainsi trois respirations.
4. Sur une expiration et dans un petit élan, montez les jambes encore pliées vers le plafond. Une fois que la posture est stable, dépliez les jambes et pointez les orteils vers le haut. Le poids du corps est sur les mains et très peu sur la tête. Vous voilà dans Salamba Sirsasana II.

Allez dans Dvi pada koundinyasana
1. Amenez les jambes parallèles au sol, formant un angle droit avec le buste.
2. Tournez le buste légèrement vers la droite et descendez les deux jambes encore plus vers la droite. Puis déposez l’extérieur de la cuisse gauche sur le bras droit au plus proche de l’aisselle.
3. Stabilisez avec trois respirations. Et sur une expiration, levez la tête du sol en appuyant bien les mains au sol, la pression peut devenir forte dans le poignet droit.
4. Le buste est presque parallèle au sol, étirez le cou sans devenir rigide pour ne pas compresser les cervicales. Regardez droit devant vous. Les jambes seront bien droites et presque parallèles au sol. Poussez fortement le sol avec les mains pour stabiliser la posture. Relaxez autant que possible, la respiration demeure rapide étant donné la compression du buste. Restez ainsi pendant 5 à 10 respirations et souriez.
5. Pliez les jambes doucement et ramenez la tête sur la couverture pour revenir dans Salamba Sirsasana II. Reposez-vous quelques secondes puis faites la posture de l’autre côté.

Sortir
Pliez les jambes doucement et ramenez la tête sur la couverture pour revenir dans Salamba Sirsasana II. Descendez les jambes au sol et restez dans la posture de l’enfant pour que le sang redescende doucement dans le reste du corps.

TRUCS
Au début, l’équilibre dans cette posture sera difficile à trouver; alors il sera judicieux de placer les pieds sur des blocs de mousse pour vous aider à sentir et à tenir la posture. Les blocs vont vous aider à apprivoiser la posture en douceur.

Erreur
Plusieurs erreurs peuvent être commises dans cette posture dont principalement de mauvais alignements. Premièrement, les épaules ont tendance à suivre les jambes et à tourner vers elles. En engageant les abdominaux vous éviterez cette tendance. Il faut aussi faire attention à ne pas « laisser s’écraser son buste vers le sol ». L’épaule qui supporte les jambes peut aussi avoir tendance à s’abaisser et à aller trop vers l’avant sous le poids des deux jambes. Pour éviter cela, on engage les muscles abdominaux afin de garder le flanc rétréci par la posture (le flanc du côté des jambes) le plus long possible et le buste largement ouvert.

Bénéfices
Cette posture tonifie les organes abdominaux. C’est une posture de détoxication, car elle stimule l’activité péristaltique du côlon. Cette torsion va aussi assouplir le bas de la colonne vertébrale.
Les épaules, les bras et les poignets sont renforcés, car ils doivent supporter le poids du corps.

Évitez en cas de : blessure aux poignets, aux épaules ou dans le bas du dos.
Sources : Lumière sur le yoga, B.K.S Iyengar; rachelyoga.com

Dernière modification: septembre 10, 2019

X
- Entrez votre position -
- or -