Quel genre d’un homme pratique le yoga?

Rédigé par | Nouvelles style de vie, Nouvelles Yoga

Par Valérie Besson

L’image du yoga n’a rien à voir avec le yoga.
Toutes ces images peuvent vous donner effectivement l’impression que le yoga n’est pas pour vous, mais elles ne représentent pas du tout la réalité du yoga. L’image du yoga n’a rien à voir avec le yoga. Faites nous confiance et suivez le guide.
« Se concentrer sur les aspects physiques du yoga est l’endroit où vous commencez » conseille Baptiste Baron.

Publicité
Qui a dit que le yoga était juste pour les femmes ?
En Occident, le marketing glamour, les images de Bouddha, les icônes, les musiques douces et relaxantes, les rituels et les bougies ont donné au cours des années une image très féminine au yoga. Cette stigmatisation d’un « yoga féminin » bloquerait actuellement encore bien des hommes à s’y mettre.

L’image du yoga n’a rien à voir avec le yoga.

Témoignages anonymes d’hommes (noms fictifs)
Laurent B. « C’est un beau samedi matin et je suis dans un studio de yoga alors que mes amis de vélo sont sortis ensemble pour une promenade. À mon arrivée, je suis accueilli par des femmes vêtues d’habits fleuris et bavardant au milieu d’une pile de souliers colorés de filles. Alors que mes amis pédalent et font la course, je déroule mon tapis noir près d’une femme aux ongles peints. À présent, mes compagnons de route carburant à la testostérone sont probablement engagés dans un sprint alors que je grogne fort pour rester en équilibre sur mes avant-bras. Dans une classe remplie de femmes, je suis le seul émettant des bruits primaires. »

Arthur C. : « Ce n’est pas que nous ne savons pas ce qui nous manque, car à la maison, nous voyons bien nos femmes tendues se précipiter les sourcils froncés à leur classe de yoga et en revenir la tête haute, le visage radieux et arborant de paisibles sourires sur leurs lèvres et de la compassion dans les yeux. »

Sylvain K. « Je ne me compare pas et je ne me dis pas que je fais à peine 10 % du yoga que fait ma femme à côté de moi », dit Achelis. « Je fais réellement 100 % de ce que je suis capable de faire. »

Martin J. « À une époque, j’étais presque le seul gars dans une classe. Le ratio pour la plupart des classes était à peu près de 5 filles pour 1 homme. Suis-je végétarien ? Non, merci. Ne vous inquiétez pas, essayer le yoga ne signifie pas que vous allez devenir végétalien. »

Ce qu’il faut savoir pour un homme qui veut démarrer le yoga

Ce qu’il faut savoir pour un homme qui veut démarrer le yoga
Suivez le guide. Laissez votre dictionnaire sanscrit à la maison et laissez tomber vos préjugés. Si faire du yoga évoque encore en vous une activité « dentelles et bigoudis », sachez que près de 3,5 millions d’hommes vont probablement mieux dormir que vous ce soir parce qu’ils ont maîtrisé leur respiration. Et n’oubliez pas que les joueurs de la NFL ne jurent que par cette respiration si relaxante.

« Le problème avec le yoga, c’est que c’est contre-intuitif », explique Jessie Brésil, instructrice certifiée de yoga. « Un homme ne voit que l’étirement et pas une véritable séance d’entraînement. » Il pourrait alors considérer le yoga comme trop facile. Or il se trompe : « Il est possible de se pousser jusqu’à ce que ce soit difficile. Mais pour le savoir, il doit l’essayer et s’en rendre compte par lui-même. Un simple regard ne suffit pas. »

« Le premier acte de bravoure d’un homme qui entre dans une salle de yoga », dit Lechonczak, « est de se présenter à l’enseignant. Pour savoir si la classe est appropriée à son niveau, et « admettre ses craintes ou ses angoisses. » »

Il arrive souvent que l’instructeur de yoga ait de l’expérience en arts martiaux, cela donnera confiance et attirera des hommes qui s’identifient à lui, car tous deux parlent le même langage : améliorer sa mobilité, et construire la force réelle et la puissance. On remarque aussi que les hommes iront plutôt vers les classes de power yoga, plus physiques (le nom même le dit) par rapport aux classes de hatha yoga.

Comment amener un homme à frapper à la porte d’un studio de yoga.
Bassock a initialement eu l’idée de rassembler ses étudiantes désireuses de voir leurs maris essayer le yoga, car les hommes viennent le plus souvent grâce à la recommandation d’une femme de leur vie. Voilà une idée que vous pouvez glisser à votre professeur de yoga et à vos partenaires si vous les connaissez suffisamment. Ce dernier pourra organiser une classe juste pour vos « hommes » ou une classe mixte.

John Capouya, auteur du livre Les vrais hommes font du Yoga, aborde franchement et sans détour la question du yoga avec les hommes : « Soyons honnêtes. Vous avez pensé à faire du yoga, mais vous vous êtes dit aussitôt : trop religieux ou trop féminin». Quelles images vous viennent à l’esprit quand vous pensez au yoga ? Des filles minces, à demi nues, ou des hommes indiens faisant le poirier ? Ou peut-être des femmes sportives en vêtements moulants, végétaliennes et hippies… Toutes ces images peuvent vous donner effectivement l’impression que le yoga n’est pas pour vous, mais elles ne représentent pas du tout la réalité du yoga. L’image du yoga n’a rien à voir avec le yoga. Le but du yoga est avant tout de se débarrasser de l’ego ».

Sachez donc qu’avant d’essayer le yoga, vous n’avez absolument pas besoin de savoir vous asseoir en lotus ou méditer 24 / 7, ni d’être la personne la plus souple dans la salle, bien au contraire. Sachez aussi qu’il ne s’agit absolument pas d’une religion.

Maintenant que vous avez laissé vos préjugés à la porte, sachez qu’un des meilleurs aspects du yoga est qu’il existe toujours une posture plus facile que l’on appelle « variation » pour chaque pose que vous trouverez difficile. Alors pas de panique, si vous n’êtes pas capable d’exécuter une posture, la professeure viendra vous proposer une autre variation tout à fait adaptée à vous, car chaque corps est différent et a des aptitudes différentes ne l’oubliez jamais.

Par où commencer ?
Vous voilà donc prêt à donner un coup d’essai. Que faire maintenant ?
Comment éviter les pièges et les surprises
Premièrement, sachez que le yoga n’est pas une secte, mais une science. Certes, certains instructeurs parlent de prana (la force de vie, énergie de vie), l’affichage des divinités bouddhiques, ou des signes hindous pourraient faire penser à une religion, mais ne vous laissez pas effrayer par ce décorum.

Concentrez-vous juste sur les techniques que l’on vous apprend et sur votre respiration. « Se concentrer sur les aspects physiques du yoga est l’endroit où vous commencez » conseille Baptiste Baron. « Tout le reste est tout à fait facultatif. »
 


– Avant la classe de yoga –
1.
Il y a beaucoup de styles différents et de types de yoga, qui répondent aux noms quelque peu difficiles à prononcer au début : Ashtanga , Iyengar, yoga flow, vinyoga et vinyasa. Bienvenue dans la terminologie du yoga, mais là encore, pas de frayeur, vous apprivoiserez ces termes avec le temps comme on le ferait dans un nouveau domaine d’activité. Vous pouvez lire sur internet, dans les magazines ou dans des livres, des informations sur tous ces styles, mais la meilleure façon de trouver celui qui vous convient le mieux est d’en discuter directement avec un professeur de yoga ou de les essayer.

2.
Ensuite, utilisez les répertoires de recherche de votre ville, www.yogamondo.com (section studios), www.yogamontreal.com, pour trouver des studios près de chez vous. Assurez-vous de prendre le niveau débutant ou un cours intitulé « Introduction au yoga », choisissez votre horaire et réservez ou présentez-vous directement à la classe (si c’est un cours sans réservation ou inscription préalable). Vous pouvez aussi appeler le centre et leur demander de vous conseiller un premier cours. Certains centres de yoga offrent parfois la première classe gratuite ou une semaine à 25 $ ce qui vous permettra d’essayer plusieurs classes.

3.
« Achetez un tapis de yoga assez épais, sélectionnez des vêtements confortables et assez près du corps, ainsi les enseignants pourront voir comment votre corps se positionne et ils ajusteront votre posture », conseille B. Baptiste. N’oubliez pas une bouteille d’eau et une petite serviette éponge, et vous voilà prêt pour faire votre entrée dans un studio de yoga. 



– Une fois dans le studio –
1.
Voici un indice qui vous indiquera que vous êtes entre bonnes mains : l’enseignant demande aux nouveaux visages dans la salle de décrire leur niveau d’expérience et s’ils ont d’éventuelles blessures. 


2.
La première ligne est parfois pour les yogis d’expérience (surtout en yoga chaud), les nouveaux étudiants peuvent se placer dans la deuxième rangée ou le milieu de la pièce pour bien voir l’enseignant, ou choisir une place près du mur et l’utiliser pour les équilibres. 


3.
Prenez deux briques de mousse ou de bois souvent situées au fond du studio, et gardez-les à côté de votre tapis. Ces accessoires vont être vos alliés, ils permettent aux étudiants de tous niveaux de mieux entrer et rester dans la posture, et ainsi de s’étirer plus profondément. Le yoga peut vous faire transpirer alors gardez votre bouteille d’eau et votre serviette à portée de mains.

4.
Chaque fois que vous sentez que vous ne pouvez pas faire ce que l’enseignant demande, prenez la pose de l’enfant : agenouillez-vous sur le sol, assis sur les talons, les bras devant vous ou à côté de vous et le front reposant sur le sol. Au début, cela vous semblera peut être une défaite, mais il s’agit plutôt d’un signe de sagesse : que vous êtes tolérant avec les limites de votre corps, que vous vous connaissez : votre sagesse a eu raison de votre ego.


Brent Kessel a commencé le yoga d’une façon très typique :
« Ma petite amie de l’époque était professeure de yoga ». Après un premier essai en 1989, il fut totalement séduit. « C’était la séance d’entraînement la plus intense physiquement que je n’avais jamais faite, raconte-t-il. Le yoga m’a aussi donné une relation plus saine à mon exercice physique ». Aujourd’hui, le conseiller financier pratique l’Ashtanga deux heures chaque matin et a lancé son savoir-faire dans son projet « Yoga for Money »; des ateliers et un livre. « Certes, toucher vos orteils ne va pas vous donner une promotion immédiate, mais une attitude saine et calme et un esprit de sagesse acquis grâce au yoga vous mèneront loin.
Le contrôle sur soi-même et le peu d’attachement que l’on porte aux résultats permettent d’avoir plus d’objectivité dans les décisions d’investissement et de carrière. Plus nous sommes impliqués émotionnellement et plus notre point de vue sera déformé sur la façon dont nous voyons la réalité. Le risque de nous tromper est alors énorme. Lorsque vous êtes totalement dans le moment présent, calme et stable, vous êtes alors en mesure de réagir aux situations de façon adéquate et les décisions deviennent plus faciles et plus justes. »

Le yoga des athlètes
Dans l’ouvrage « Les vrais hommes font du yoga », 21 athlètes et vedettes dévoilent les secrets de leur force, leur flexibilité et leur pic de performance. Depuis la sortie du livre l’an dernier, l’auteur, John Capouya, raconte avoir reçu des milliers de courriels d’hommes de tous les pays du monde lui avouant combien ils étaient heureux de s’être lancés dans le yoga, et de la façon dont ils ont amélioré leur souplesse et leurs performances sportives. Michael Lechonczak l’a même présenté sur les chaînes de télé américaines CBS et CNN. Pour montrer à quel point le yoga peut être bénéfique, des professionnels sportifs et des athlètes en parlent avec enthousiasme dans leur formation : Eddie George et Shannon Sharpe en football américain, Zito en baseball et les golfeurs de la PGA Ty Tryon et David Duval.

L’athlète Eddie George raconte : « En tant que porteur de ballon, votre corps est exposé, il fonce comme un bélier, et parfois je me retrouve coincé dans des positions extrêmement inconfortables. Je sais que si mes muscles sont plus souples et ont expérimenté certaines contraintes à l’avance grâce au yoga, je suis alors moins encore susceptible de me blesser. » La stratégie fut efficace, car E. George n’a pas raté un seul match en raison d’une blessure durant ses sept dernières saisons.

Le lutteur Diamond Dallas Page croit tellement aux bienfaits du yoga qu’il le pratique tous les jours et a même créé son propre programme de yoga: Yoga pour gars ordinaire (« YRG »). Il se réfère à une base traditionnelle avec des poses plus viriles.

Sources : The Guardian, La Gazette de Montréal, active.com/mindandbody, Yogajournal.com, menshealth.com, primermagazine.com, iyogalife.com.

Au numéro suivant : L’efficacité au travail grâce au yoga. Les postures des hommes. Anatomie. Yoga et speed-dating.

Dernière modification: septembre 17, 2019

X
- Entrez votre position -
- or -