Ishavara : l’Enseignant Universel

Rédigé par | Yoga-Sutra

Par Daniel Pineault

YS I.23 Selon Patanjali, le yoga n’est pas un dogme ni une croyance mais bien une expérience personnelle par laquelle on apprend à connaître la Réalité Ultime, la Conscience Universelle.

Chaque être humain est susceptible un jour de chercher à élucider la plus grande Réalité. Nous arrivons au monde muni d’une conscience autonome, protégés par nos parents, nous grandissons, notre esprit se développe et nous en apprenons de plus en plus sur le milieu dans lequel nous évoluons. Nous apprenons d’abord à connaître notre famille, ensuite notre société, notre pays, notre planète et nous cherchons à jouer un rôle harmonieux dans ce grand théâtre de la vie. En fin de compte, nous faisons tous partie d’une scène immensément plus grande que nous-même, celle de l’univers.

À l’époque d’aujourd’hui où les scientifiques sont apparemment en voie d’identifier le chaînon manquant de la création – le boson de Higgs – ce mécanisme qui transforme la lumière en matière en lui donnant une masse et en la rendant observable à nos sens, retraçons brièvement la grande histoire de la création :

À la grandeur de l’univers, dans un espace infini, un beau jour il y a eu une Volonté de Manifestation – l’Univers voulait naître. Apparut alors une lumière, perceptible à cette Volonté. Un peu comme dans un film qui génère des images sur grand écran, le monde observable était né sur l’écran de la conscience et la « Capacité d’Observation » en était au courant.
Par des transformations incessantes de cette lumière devenue matière, le monde à évolué jusqu’à nous qui aujourd’hui sommes également dotés de cette capacité d’observation. Au fil d’une vie terrestre, quand sa conscience individuelle devient suffisamment lucide, l’humain en vient à se poser la question sur l’origine de la vie et de la conscience Universelle. Toutes les civilisations ont cherché à comprendre.

Des questions fondamentales :
La nuit profonde qui laisse voir des millions d’étoiles, fait naître notre réflexion sur les questions existentielles : d’où vient la vie? Que se passe-t-il après la mort ? Existe-t-il un grand Tout? Quelles sont ses qualités? Quelle est sa nature? – L’humain, s’il souhaite trouver un Être Universel, ne peut se contenter d’un concept limité du temps et de l’espace. Il doit définitivement y avoir une intelligence Suprême. La création et notre présence humaine ne peuvent être le simple fait du hasard.

Le Yoga de Patanjali répond à ces questions existentielles par deux options :

YS I.20 Shraddha virya smriti samadhi prajna purvaka itaresam : La première option suggère un travail de purification de notre propre personne, qui finira par éclaircir notre conscience jusqu’à ce qu’on puisse découvrir la Conscience Universelle! C’est le chemin du Raja Yoga menant à la réalisation du Samadhi – état de clarté ultime où l’on comprend « tout ce qu’il y a à comprendre ». Cette approche implique que l’adepte de yoga fasse tout pour se purifier (asana, pranayama, méditation). Elle n’exige aucune croyance, ni aucune dévotion. Toutefois une ferme conviction (Shraddha) aidera la purification (Shaucha), et une détermination énergique (Virya) sera nécessaire pour mener à terme cette réalisation.

YS I.23 Ishvara pranidhanad va : La deuxième option suggère de tout remettre dans les mains d’une réalité nommée Ishvara – l’Enseignant Universel. Cet acte de confiance total « Ishvara pranidhana » représente l’abandon de toute forme de désarroi personnel puisqu’on se sent sincèrement supporté par une Présence plus grande que nous, capable de nous guider et de nous faire avancer dans la lucidité.

YS I.24 Klesha karma vipaka ashayaih aparamrstah purusavishesa Ishvarah : Patanjali détaille les qualités d’Ishavara afin de mieux comprendre sa nature. Ishavara est une réalité tout à fait spéciale, qui n’est pas affecté par le cycle de la souffrance. Les actions d’Ishvara, leurs résultats et les conséquences qui en découlent sont toujours au service de l’intelligence et de la vie.

YS I.25 Tatra niratishayam sarvajnabijam : Ishvarah est illimité. Dans l’espace il est sans fin, il est la source de toute connaissance.

YS I.26 Sa esa purveshamapi guruh kâlenânavachedât : Ishvarah fut l’enseignant de tous les yogis du passé, il est plus grand que le temps. Sans interruption : il était, il est et il sera.

YS I.27 Tasya vâcakah pranavah : On le désigne par son nom. Le terme « pranava » signifie le nom ou le vocable le plus approprié, par lequel on souhaite le nommer.

YS I.28 Tajjapah tadarthabhavanam : La répétition incessante de son nom permet de s’imprégner de ses qualités et de vivre sa Présence. Tout comme la répétition du nom d’une personne qu’on aime nous réconforte, la répétition du nom qu’on attribue à Ishavara nous rapproche de sa Réalité ultime.

Pour les yogis, la répétition du vocable OM mène à la réalisation de la Présence Universelle, OM est la Vibration Originale, source de toute vibration.

Pour le chrétien, la répétition du nom de Jésus par la prière du coeur conduit également à la réalisation de l’Amour Universel. Dans les deux cas, l’expérience au-delà des mots est faite d’amour, de compréhension, un lien intime, une conviction « d’être un avec l’univers ».

Le nom qu’on attribue à Ishvara n’a pour but que de générer l’expérience ultime en chacun de nous et n’a évidemment pas le souci de faire valoir un nom plutôt qu’un autre, car la réalité ultime existe au-delà des noms et des désignations. L’homme par la petitesse de sa conscience ou par l’appât du gain voudrait bien limiter la Réalité Universelle à un nom, une croyance, un drapeau, une religion, une race ou un peuple.

La présence universelle est justement « universelle » elle-même au delà des catégories. Parviendrons-nous un jour à le comprendre ?

YS I.29 Tatah pratyakcetanâdhigamah api antarâyâbhavashca :
Grâce à cette pratique (répétition de « Le Nom »), on accède à l’expérience intérieure (celle de la Présence Universelle) et tous les obstacles cessent d’exister. Pour bien comprendre, relisons ce dernier sutra des millions de fois s’il le faut. Tout est là ! Il n’y a vraiment plus rien à ajouter!

Daniel Pineault est enseignant et cofondateur du Yoga Centre à St-Hyacinthe. Il a étudié en Inde avec la famille Desikachar, il est formateur reconnu par la Fédération Francophone de Yoga et spécialiste de l’enseignement des Yoga Sutra, du pranayama, de la méditation yoguique et du chant sanskrit. Il est auteur de quelques CD audio afin d’aider à faire connaître les Yoga Sutra en sanskrit et en français. www.leyogacentre.com

Dernière modification: septembre 17, 2019

X
- Entrez votre position -
- or -